Session en eau douce dans le grand Lac Ontario, Une bonne technique pour éviter les line-up bondés.

[ad_1]

Quand l’envie de tester une nouvelle caméra rencontre l’envie de surfer une nouvelle vague. C’est l’histoire de la plupart des films de surf. La particularité de celui-ci, c’est qu’il se passe dans un lac. Plus précisément, à Sandbanks dans le lac d’Ontario. Frontière naturelle entre le Canada et les États-Unis, il est le plus petit des cinq Grands Lacs d’Amérique du Nord (18 529 km²), ce qui le place au 14e rang mondial.

Dans les lacs, les vagues, créées par le vent, se font rares. Les surfeurs aussi. En témoigne la solitude de Scott au line-up. Celui-ci a dû s’armer d’un longboard, d’une bonne cagoule et de motivation pour cette courte session hivernale. “Il faisait froid et le vent soufflait, les conditions idéales pour créer des vagues. Au final, ça n’aura duré que 15 minutes mais on s’est débrouillé pour filmer un peu de surf”, explique le caméraman.

Mots clés : | Ce contenu a été lu 3785 fois.



[ad_2]

Laisser un commentaire

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00