Longboard review – Lophophora de Blackkross

[ad_1]


By M.Échappées | juillet 8, 2017 | Category Longboard, Review

Après avoir tâté de la Bad ass pour le freeride, il est temps de vous parler d’une autre board signée Blackkross : la Lophophora.

Mais comme d’habitude, petit détour sur la marque.

Blackkross, made in France

Si vous êtes un rider sur le sol français, vous vous devez de connaître Blackkross. Marque française créée en 2006, elle tient un shop dans le var mais il s’agit surtout d’une référence dans le domaine de la longboard en ligne. En plus de vendre du matos de beaucoup de marques différentes, Blackkross shape ses propres boards, dont la Lophophora.

La Lophophora, un shape de freestyle

Ses caractéristiques

Caractéristiques valeurs
  • Longueur
  • Largeur
  • Empattement
  • Flex
  • Poids
  • Construction
  • Concave
  • Montage des trucks
  • 43″ (109cm)
  • 9″ (23cm)
  • 25,6-27″ (65-68,5cm)
  • Assez rigide & Uniforme
  • 1700g
  • Alliage de bois et fibre de verre
  • Flat concave léger
  • Top mount

Tu pops, tu gesticules et tu replaques

Voilà comment résumer cette board : du pop. La forme outrageante du nose et du tail combinée à une particulière légèreté font d’elle l’outil parfait du freesyleur (même si ce mot est moche on va dire qu’il existe). Le shape n’est d’ailleurs pas sans rappeler celui d’un skate, en plus long bien sûr. Moi qui ai fait très très peu de street, j’ai pu lui faire faire un (petit) ollie sans souci dès la première tentative. Donc avec du talent, vous vous imaginez bien qu’évoluer en ville ne sera pas difficile. De même sa largeur n’étant pas trop imposante (9″), elle pourra être flippée sans trop de difficulté (bien sûr si on part du principe qu’un kickflip n’est pas trop difficile… ce qui est largement discutable)

Le tail vénère

De même, vous vous doutez bien que pour faire un tour de France en manual, elle sera parfaite puisqu’on y trouve très facilement son équilibre grâce à la hauteur du tail. Cependant, en dehors des manuals, il vous faudra probablement un temps d’adaptation de cette hauteur justement, on peut avoir un peu l’impression qu’il faille aller chercher le tail un peu trop loin.

En tous cas, son flex (ou plutôt son absence de flex) colle très bien avec le style de la board, qui n’est pas totalement rigide pour faciliter le pop tout en amortissant un peu l’atterrissage. Mais comme je dis toujours, le flex est une question de goût en dancing freestyle donc je vous laisse en juger par vous même. Elle est d’ailleurs dispo en plusieurs flex selon votre poids

Son empattement variable (25,6-27″) va vous permettre d’avoir différents pop. J’ai préféré le plus grand empattement pour un pop plus dynamique et pour pouvoir rouler plus desserré, car les wheelwells aurait pu être un chouilla plus prononcé. Je vous recommande d’ailleurs de mettre au moins des petits pads si vous comptez rouler en double cônes pour éviter les wheelbites, bien que j’ai trouvé le set up cône/barrel bien plus adapté au style de la Lophophora.

Tu poses tes pieds, tu danses et tu recommences

Alors bien évidemment, si on part du principe qu’il est possible de faire des pas sur un cruiser, inutile de vous dire que vous pouvez danser sur celle-ci. Mais pour autant, ce n’est pas une board FAITE pour le dancing notamment du fait du mètre carré dansable. Donc si vous cherchez une board orientée dancing, tournez vous vers un autre modèle comme la Uzume par exemple.

Cependant, elle laisse tout de même la place pour agrémenter vos lines de tricks de quelques cross-step ou peter pan, on n’est pas ici sur le délire Apex 100% freestyle. Le flat concave accentuera vos carves, ce qui la rend plus adaptée à du dancing “dynamique”.

Pour un ride SUPER HOT

Bon, pour tout vous dire, la première chose qui m’a sauté aux yeux quand j’ai eu la surprise (oui c’était bien une surprise, comme je l’explique ici), c’est son graphique. Il est juste magnifique, en restant dans le thème du cactus. Car pour une petite touche de culture G, Lophophora est un genre de cactus (comme celui représenté dessus). Bref, la surcouche boardside rend un aspect mat totalement cool, honnêtement, je kiff.

Pour le dessus, couche de liège imprégné de l’esprit Blackkross, avec un découpage de grip super sympa en fissure qui rappelle, ou en tous cas qui me rappelle, la chaleur et le sol de terre craquelé. (Le grip que j’ai est bien celui vendu avec la board et non celui sur les photos actuelles du site)

Tenté par la Lophophora de Blackkross ?

Vous trouverez le deck sur le site de Blackkross (bien évidemment) au prix de 169€. Je l’ai montée sur des Caliber II 50° avec les bushings d’origine (barrel BS et cône RS 90A Blood Orange) qui me convenait très bien, beaucoup plus qu’avec les doubles cônes que je ride habituellement en dancing, et des roues en 65mm, 78A qui glisse bien (des Globe Drifter pas mal slidées).

Et un merci tout spécial à Blackkross pour me l’avoir offerte 😀

PS : D’autres photos seront à venir, en attendant checkez l’instagram pour en voir plus !



[ad_2]

Laisser un commentaire

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00